Les autres dérivés musicaux du jazz : swing, blues, bebop…

Cela fait maintenant plus de 100 ans que le jazz est considéré comme l’un des genres musicaux les plus appréciés dans l’univers de la musique. Tout au début, il a été vu dans les discothèques, dans les bars, etc. Mais au fil du temps, il s’est de plus en plus évolué. En ce moment, vous pourrez voir le jazz dans n’importe quel domaine : événement, enterrement, etc. Si vous avez envie de vous lancer dans la création de la musique jazz, vous ne devrez pas uniquement avoir des compétences en tant que musicien, il vous est non seulement, nécessaire de connaitre ses origines, mais vous devrez aussi comprendre les dérivés jazz. Selon les analyses des spécialistes depuis ces dernières années, ce sont le swing, le blues ainsi que le Be pop, qui sont, les essences mêmes de ce style de musique. En maitrisant ces trois genres, il est plus simple de s’intégrer dans l’univers du jazz.

Le swing : quel est son principal rôle ?

Effectivement, le swing est la référence d’un  type de musique qui appartient au jazz. C’est en réalité, une invention qui incite aux spectateurs d’avoir l’envie de danser. Cela est dû grâce à la présente mélodique ainsi même que rythmique dans la musique. Toutefois, le swing est également associé avec la syncope. Tout le monde appelle la combinaison de la syncopé et du swing, le « triple step ». Étant l’un des dérivés jazz, le swing est très choisi dans le monde. Mais à part cela, il faut noter que si vous aviez envie de rassembler du monde dans un environnement joyeux, l’utilisation de ce style est l’idéale. Il est d’ailleurs, très pratiqué dans les discos, les boites, etc. Notons que la danse swing ne permet pas simplement de bouger, mais elle est aussi employée pour les personnes souhaitant suivre des exercices physiques tout en s’amusant.

Le blues : en quoi est-ce nécessaire ?

Parmi les 3 grands dérivés jazz, il y a le blues. Il s’agit d’une forme musicale qui se base plutôt sur l’instrumental, dans certains cas, il est aussi basé par la vocalise. Il est en particulier, utilisé dans les gospels ainsi que les musiques afro-américaines. Cela dit, c’est un style musical qui a beaucoup influencé la musique populaire des Américains, il a déjà plusieurs années. La plus grande particularité du blues, c’est le fait qu’il reflète plusieurs musiques en même temps : jazz, rhythm, hard rock, etc. Il y a même ceux qui accentuent la musique classique. Le blues est également un style qui utilise des instruments simples comme l’acoustique ou le piano. Selon l’histoire, le groupe de musique w.c. Handy était le premier ayant fait répandre le blues dans le monde.

Et le Be pop : c’est quoi ?

Vous avez certainement déjà entendu quelqu’un vous parler de l’existence du Be pop, un dérivé du jazz moderne. C’est dans les années 40 que ce genre de musique a été découvert. En effet, à cette époque, les noirs voulaient à tout prix faire revenir le jazz, qui a été inventé par les jeunes Africains au début. Le Be pop est très différent des autres dérivés jazz. Sur celui-ci, c’est l’improvisation qui met en avant la ligne mélodique, qui est la référence. Les musiciens qui pratiquent ce genre de musique sont appelés les Boppers. Si vous voulez en devenir un, vous devrez plutôt suivre une formation sur la manipulation de la batterie, le piano ainsi que le saxo. Les mélodies du Be pop évoluent selon chaque génération, le tempo utilisé est toujours plus rapide comparé à celui des autres, et les harmonies ont été inspirées par celles de la musique classique.