Les styles musicaux à travers l’histoire

La musique est aussi vieille que le monde. Elle est capable de remplir des stades, elle peut faire couler les larmes et raviver les souvenirs. La musique a évolué au fil des années et chaque décennie a été marquée par un genre bien précis. Voici les styles musicaux qui ont marqué l’histoire.

La musique classique

La musique classique est surtout le terme qui a été donné à la musique occidentale de l’ère médiévale. L’église, s’inspirant des chants grecs et des chants dans les synagogues, créa le chant grégorien. Mais la musique pouvait également se jouer sur la flute ou le luth.

La renaissance introduisit la musique chorale, l’utilisation de la lyre, de la guitare et le cuivre. Avec la période baroque vinrent de nombreux changements. Grâce à l’utilisation des notes mineures et majeures, la musique devint plus complexe. La plupart des instruments utilisés par les orchestres modernes virent le jour à cette époque : le hautbois, le violon, le violoncelle, la contrebasse, le clavecin et plus tard le piano. Parmi les plus grands musiciens de l’époque, écoutez Vivaldi, Händel et Bach.

La période classique fut marquée par une popularisation de la musique. Ses plus grandes stars furent Mozart, Schubert, Haydn et elle permit d’introduire une nouvelle ère : la période romantique. Celle-ci fut marquée par une musique plus dramatique, plus émotionnelle et plus belle. écoutez Beethoven, Liszt, Chopin, Brahms, Schumman, Tchaikovsky, Puccini ou encore Verdi pour découvrir cette ère.

La musique rock et ses origines

La musique rock est née de l’évolution du blues et du country, notamment grâce à l’utilisation de la guitare électrique et de la batterie. Le rock’n’roll contrasta avec la musique pop, sage et pudique des années 40 et 50. Des artistes comme Chuck Berry et Elvis Presley permirent de l’élever à un tout autre niveau.

Les groupes comme les Beatles et les Rolling Stones changèrent pour de bon la perception de la musique dans les années 60 en faisant de l’album un art. Les Beatles introduisirent de nombreux styles et démontrèrent que l’on pouvait utiliser d’autres instruments. Au début des années 70, les Stones introduisirent le fameux “sex, drug and rock’n’roll”.

Plus tard, les groupes comme Pink Floyd (psychédélique), Led Zeppelin (hard rock) ou encore The Clash (punk), vinrent continuer le travail de leurs prédécesseurs. Les années suivantes furent marquées par d’autres genres : glamour, alternative, grunge, métal, néométal, etc. Aujourd’hui si vous écoutez la musique rock, trois éléments restent bien définis : la basse, la batterie et la guitare électrique.

La musique pop et ses meilleurs représentants

La musique pop constitue un élément neutre qui lie tous les fans de musique, car elle tire son origine d’autres genres. Si à l’origine elle consistait simplement à ce qui était populaire à l’époque, la musique pop est vite devenue un genre à part entière. Souvent considérée comme peu profonde, elle peut tacler des thèmes sombres et avoir une mélodie complexe et travaillée.

La musique pop vit le jour dans les années 50 quand le producteur Mitch Miller s’inspira de plusieurs genres, notamment des genres passés et le genre le plus populaire de l’époque (rock’n’roll) pour créer une musique plus accessible. Une décennie plus tard, ce fut au tour des Beach Boys et des Beatles de révolutionner le genre. Plus orientée rock, leur musique très éclectique inspira des artistes solos comme de nouveaux groupes.

Les années 80 furent marquées par le plus grand artiste pop de tous les temps : Michael Jackson. À lui seul, il redéfinira le genre et révolutionnera l’industrie de la musique, notamment grâce à son album Thriller sorti en 1982. D’autres artistes viendront apporter leur pierre à l’édifice. Les plus marquants sont Madonna, les Spice Girls, Britney Spears, Lady Gaga et plus récemment les groupes coréens.

Le rap et ses dieux

Si les rock stars étaient les dieux des années 60-70, les rappeurs sont les dieux de ce nouveau millénaire. Le rap vit le jour à New York à la fin des années 70 dans les fêtes de quartier. À l’époque, les DJs prirent l’habitude d’isoler la partie rythmique (basse et batterie) des musiques funk, disco et soul pendant que les MCs divertissaient la foule en parlant par-dessus la musique. Éventuellement, des rimes furent jouées en harmonie avec la musique.

Plus le rap prit de l’importance, plus les DJs prirent une place importante dans l’industrie. Les années 80-90 virent la naissance des premières stars du rap que vous écoutez encore aujourd’hui. Parmi ces stars, il y eut Tupac. Artiste et activiste, MC dans le cœur, il pouvait émouvoir et faire bouger la foule comme personne.

Un autre géant du rap, Eminem, s’est fait connaître vers la fin des années 90. Un vrai guerrier de la rime et du battle, doté d’une grande imagination, sa plus grande réussite a été de faire découvrir le rap à une nouvelle génération de fans tout en restant lui-même.